mardi 29 janvier 2019

"Le choix d'Horace" - Hélène Louise

Hélène Louise
De Hélène Louise, éditions de la Chimère, Nouvelle, Dystopie, 2016.

Résumé :

Horace aura vingt-et-un ans dans quelques jours. Enfin majeur, il va pouvoir quitter l'orphelinat de Fougères où il a vécu depuis sa naissance, en compagnie d'autres enfants métis, soumis comme lui à la charité des Résidents.

Les Résidents, ces Intelligences Artificielles qui partagent le quotidien des humains depuis le soulèvement de 1951, soit depuis plus d'un siècle et demi, assurent l'entretien et l'éducation de ces enfants nés d'unions illicites en échange de la réquisition régulière de leurs corps, seul moyen pour eux d'accéder à une forme vivante.

Horace est né de parents de deux races différentes et son physique inhabituel, ni félide ni nocto, le condamne au statut de basse caste. Et s'il va enfin échapper aux mains des Résidents en gagnant sa majorité, il devra également trouver moyen d'assurer sa subsistance dans ce monde qui réprouve sa naissance et son existence même…

Mon avis :

    Horace arrive à un âge où il peut enfin se libérer des Résidents et des réquisitions. Métis, il vit dans un orphelinat qui est pris en charge par ces intelligences artificielles. Comme il doit quitter ce lieu, il doit trouver un moyen de subvenir à ses besoins, lui qui, de part sa naissance, ne peut pas prétendre à toutes les fonctions. Sur son chemin, une personne qui finira aussi par changer son quotidien et sa vision de l'avenir.

    Je lis assez peu de dystopie ou de SF et j'ai bien envie cette année de me plonger un peu plus dans ce style littéraire. Sortir des sentiers connus et me laisser entraîner dans un nouveau monde. J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, mais n'ayant pas lu "Lysandre Chalkhill - Livre 1 : 'Filigranes'", j'ai eu beaucoup de mal à comprendre le monde, ce qu'impliquent les réquisitions, quelles sont les différents types d'humains qui peuplent aujourd'hui notre planète et pourquoi.

    C'est une réflexion sur notre monde très centrée sur les nouvelles technologies et cette IA intelligence artificielle qui attire autant qu'elle inquiète. Que deviendra notre société face à une IA qui en prendra le contrôle ? J'ai beaucoup apprécié la représentation de l'IA qui réquisitionne le corps des humains métis : un calque sans "identité". L'histoire aborde aussi ce harcèlement, cette stigmatisation des métis, des personnes différentes de la "norme", si norme il y a.
 

    Hélène Louise met beaucoup de tact dans les propos d'Horace. Le personnage, même s'il devient jeune adulte et que ses réflexions sont très matures, ressemble encore à un petit garçon. J'ai beaucoup aimé la description des personnages, le rythme de l'histoire. J'ai surtout bien envie de découvrir Filigrane à présent, certaines questions sont encore en suspens et je trouverais mes réponses sans aucun doute dans ce livre. En peu de pages, il y a beaucoup d'éléments qui sont soulevés, au niveau des relations personnelles, le travail, l'environnement. 
    Mon bémol est cette relation naissante entre Horace et un autre personnage mais qui est laissée en suspend à la fin. Je me laisse imaginer le positif de leur futur. 

En bref :

Une nouvelle agréable, une dystopie qui fait réfléchir autant sur la technologie que sur les rapports à l'autre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire