jeudi 28 février 2019

"L'asile du Nord tome 1 : Camille" - Carine Paquin

Carine Paquin Kennes editions

Merci à NetGlley et aux éditions Kennes pour cette lecture.

De Carine Paquin, Kennes éditions, Schizophrénie, Littérature Jeunesse, 2019.

Résumé :

Peu de temps après la mort de sa grand-mère, à l'aube de l'an 2000, une jeune fille de seize ans est internée à l'hôpital psychiatrique. Son diagnostique : schizophrénie paranoïde. Pourtant, certaines personnes de la ville sont convaincues que la petite n'est pas folle, que ce qui l'affecte n'a rien d'humain. Existerait-il quelque chose d'invisible à l'homme qui peut s'emparer de lui et détruire sa vie ? Enfermée entre les quatre murs de cet hôpital, que fera Camille quand elle constatera que sa vie ne lui appartient plus ? Pour quoi, ou plutôt pour "qui" vit-elle ?

Mon avis :

    Camille se trouve avec son groupe d'amis à une soirée. Elle décide de jouer avec une planche Ouija et d'appeler l'esprit d'un défunt. La soirée ne se passe pas comme prévue et Camille semble envahi pas quelque chose. C'est la même soirée où sa grand-mère décède. Depuis cette nuit étrange, elle a un comportement étrange, elle martyrise sans s'en rendre compte le bout de son index qui finit en sang, a des moments où elle ne se reconnaît plus ni ne reconnaît celle qu'elle voit dans le miroir. Elle voit également sa mère qui pourtant est décédée. Elle présente des symptômes de maladie mentale et son père, voulant la protéger, lui fera consulter un médecin. Mais tout ne se déroule pas aussi simplement. Son petit copain, sa meilleure amie feront tout pour l'aider.

    Le sujet de la maladie mentale m'intrigue et m'interpelle. Mon métier d'infirmière m'a permis d'étudier ces pathologies, ses survenues et ses traitements. Je suis toujours sur la réserve lorsqu'il s'agit de lire ou voir un film dont l'un des personnages souffre d'une maladie mentale. Il y a beaucoup de préjugés, comme par exemple à les présenter comme personne dangereuse. Pourtant, de la dépression à la schizophrénie en passant par les dépendances, je trouve cela très intéressant à les aborder dès l'adolescence pour donner la possibilité aux jeunes d'en entendre plus et d'avoir envie de se renseigner.
    J'ai trouvé ce thème bien traité dans le livre. Il n'y a ni exagération, ni moquerie, ni "invraisemblable" dans la partie médicale surtout. C'est au Canada que se déroule l'histoire, mais on retrouve des similitudes avec nos prises en charge en France. J'ai principalement apprécié les changements de comportement : leur description est très réaliste, ces moments d'absences hors d'elle ou le fait de ne plus se reconnaitre. C'est très réussi..

    Ce livre, un premier tome, m'a fasciné. Même s'il est catégorisé en littérature jeunesse, j'ai eu peur, j'ai tremblé durant certaines scènes et j'ai gardé la lumière allumée dans l'appartement. L'auteure, Carine Paquin, ne nous épargne pas, certaines scènes sont décrit avec ce qu'il faut de détails pour nous garder en appétence pour la suite. Les personnages sont complexes. Suivre Camille dans ses "expériences" lui donne une présence toute particulière. Sa relation avec son petit ami est adorable et étrange… 

    La construction de l'histoire est simple mais efficace, elle fait le job de mettre notre attention en alerte. Le suspens monte crescendo, on a envie d'aller plus vite dans la lecture, et en même temps, on ne veut pas savoir. Entre réalité et "fantastique", on savoure la lecture. Je n'ai pas envie de vous spoiler cette seconde partie qui a bien contribué à l'effet horreur. La fin de l'histoire, on la prend en pleine figure et on se dit, on espère, que ce n'est pas terminé.

    Auteure à suivre et suite à découvrir. Une très bonne littérature jeunesse dans la section suspens, horreur. Bravo !

En bref :


Un premier tome effrayant qui fait son travail. Une histoire captivante dont la fin nous laisse sans voix. Une écriture efficace et qui va droit au but. Une belle réussite !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire