lundi 9 octobre 2017

"Belle de nuit" - Sonia Frisco. Coup de coeur.


De Sonia Frisco, 2017, Roman, Témoignage. Coup de cœur !!

Résumé :

Deux Filles Deux Destins Une Histoire Il existe des réalités qui dépassent la plus incroyable fiction, des rêves pour lesquels on est prêt à tout donner, des amitiés plus fortes que toutes les adversités. La violence ne sévit pas toujours à visage découvert, bien souvent elle porte des masques, pour cacher sa laideur et sa misère. Dans un monde redoutable qui la veut prisonnière, Mia va lutter de toutes ses forces pour sauver son histoire personnelle et trouver l’amour, la liberté et la vie… avec, pour seuls alliés, un espoir, un rêve et une amie. On dit de la liberté qu’elle n’a pas de prix. C’est parce que sa valeur est inestimable… Mais la liberté a toujours un prix. Et quand on le connaît, on le paye. Il doit certainement y avoir en nous le souvenir d’un monde ou d’un lieu où l’on a été heureux. Qu’est-ce que la Vie ? Qu’est-ce que le Temps ? Qu’est-ce que l’amour, l’amitié et l’infini ?

Mon avis :

    Il y a des livres qui nous parlent plus que d'autres. Certains, nous aurions pu les écrire tellement ils reflètent ce que nous sommes, ce que nous ressentons. Il y a des livres qui résonnent en nous parce qu'ils effleurent nos émotions, s'y arrêtent et les intensifient. "Belle de nuit" fait partie de ceux qui bouleversent, dont nous aurions aimé éviter le dénouement. Il est mon premier coup de cœur de l'année 2017, 

    Mia n'est pas heureuse. Elle vit avec un homme qu'elle souhaite quitter, recommencer sa vie, s'ouvrir au monde et l'embrasser de ses bras. Elle y a pensé longuement, longtemps. Mais aujourd'hui, c'est décidé, elle n'attendra pas le retour de son mari, Sandro, parti en vacances... Sans elle. La décision qu'elle va prendre est radicale. Elle a conscience de manquer de moyen, alors elle décidera d'utiliser ce qu'elle a sous la main : elle même. Sa rencontre avec Lana a tout changé : elle va s'offrir, se construire une identité, devenir une autre pour protéger qui elle est. Mais elle n'est pas seule : Marina, son amie de toujours est présente, pour elle à chaque instant. Et des nuits de douleurs naitront des moments d'espérance, où Mia rencontrera celui qui saura lui faire oublier l'obscurité.

    Ce livre est chargé en émotion. Il est différent de "L'être de sable" ou "Le portail de l'Ange". On y trouve une charge émotionnelle plus importante. L'écriture y est fluide, j'ai ressenti un changement dans la façon d'écrire, mettant à la fois des événements à distance mais également les traiter avec bienveillance. Cette dernière est d'ailleurs palpable à chaque instant. Bien sûr Sonia Frisco y aborde le passé des personnages, bien sûr il est question de ces évènements traumatiques pour Mia et Marina. Mais il n'y a pas d'accusation gratuite. Ces événements les ont conduits à ce qu'elles sont : des femmes fragiles, mais fortes

    Outre cette charge émotionnelle, les personnages sont tout en complexité : j'en parlais juste à l'instant, leur passé a fait d'elles ce qu'elles sont. Ce qui est intéressant, c'est de voir toutes les émotions que sont capables de transmettre ces deux jeunes femmes : on aimerait les rassurer, leur dire d'avancer, ou alors de les secouer en leur disant que oui, elles ont le droit au bonheur. Leur description leur donne de la texture, on les découvre, mais c'est comme si on les a toujours connu. 
    Marina, dans son rôle de meilleure amie est parfois effacée. On la devine, elle s'oublie pour aider son amie. J'ai aimé qu'elle ne soit pas trop présente, j'ai aimé la découvrir, à point nommé lorsque Mia avait besoin d'elle. J'ai aimé cette confiance indicible l'une pour l'autre. Elle a su rendre hommage à Mia.
    Camilla... Image miroir de soi, celle qui affronte pour protéger celle qui subit. Je n'en dirai pas plus, car il faut découvrir qui elle est pour la comprendre. 
    Enfin Lana, son rôle est très étrange. Elle essaye malgré tout de protéger de son mieux Mia. J'ai ressenti beaucoup d'affection pour Lana : femme libre, mais avec les poings liés. 
    Andrew quant à lui est à la fois sauveur et déclencheur : Mia a sur faire les bons choix, car ce qu'elle attendait, ce qu'elle souhaitait, elle ne l'aurait pas trouvé sans devenir une "Belle de nuit". 

    La prostitution est racontée avec beaucoup de simplicité. On s'en doute dans le titre qu'il sera question de cela. J'ai apprécié la façon très réaliste de traiter ce sujet. Etre dans la tête de Mia durant son parcours, ces premières fois fut pénible. L'auteure a su retranscrire tout le questionnement, le vide, la peur, l'effroi à chaque page. Cela existe, dans nos sociétés. C'est en cela que c'est encore terrible. 
    L'amitié, l'amour sont aussi présent avec en filigrane un fil invisible, ces liens sont forts et n'ont nul besoin d'être expliqué : certains silences parlent plus que des longs discours. 

    Un livre de femme, un livre parlant des femmes, de leur besoin, leur envie. Un livre qui nous parle de ces carcans de la société qui attend d'une femme d'être mère, travailleuse et femme. Un livre qui pointe aussi du doigt la culture et le milieu familial : subir ou jeter l'opprobre sur la famille. Un livre qui nous parle d'une amitié sans faille, qui durera encore, malgré les évènements. 
    La fin du livre est encore plus bouleversante, Sonia y parlant d'elle, des problèmes auxquels elle a du elle-même faire face. Une autre femme forte, pleine d'amour et de générosité. 

En bref : 

Un roman dont je garde en mémoire cette charge émotionnelle, dont les mots ont sur trouver leur écho en moi. L'histoire bouleversante d'une amitié, de ce qu'une femme peut faire pour enfin vivre. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire