dimanche 6 octobre 2019

"Festin de jeunesse" - Dominique Sels


Merci à Babélio et aux éditions de la Chambre du Loup pour cette lecture du théâtre contemporain.

De Dominique Sels, Editions de la Chambre du Loup, Théâtre, Sentiment.

Résumé :

Théâtre. Comédie dramatique. Bruno s’est détourné de Maud quand il a pris Maxime comme co-locataire. Maud s’est alors jetée à la tête de Fergusse le musicien, qui s’est vite montré cruel. Cela s’est passé au printemps, la saison où tout explose. Ce soir, Maud et Maxime passent le réveillon ensemble.
Mon avis :
    Maxime et Maud passent la nuit de la Saint-Sylvestre ensemble. Ils se remémorent cette année où les couples se défont ou naissent. Maud était avec Bruno avant que Maxime ne le lui "vole". Elle s'entiche ensuite de Fergusse alors même que la relation s'enlise durant l'année. C'est l'occasion pour les protagonistes de parler sentiments, de façon sincère et d'achever cette nouvelle année ensemble.

    J'ai relu durant l'été une multitude de pièces de théâtre. Shakespeare, Hugo, Racine, Molière… Des écrivains de talents, mais rien de contemporains. Le style est totalement différent dans la pièce de Dominique Sels, mais au final, on parle de sentiments, d'émotions. Maud est mise en valeur dans cet échange, Maxime lui sert de "miroir" à émotions : il lui renvoie régulièrement la situation qu'elle vit actuellement avec son musicien par exemple. Les sentiments de Maxime ne sont pas oubliés, il ne se trouve pas dans la même interrogation que Maud.

    J'ai apprécié cette pièce, cet échange entre sentiments et réflexions. En si peu de temps, on doit y raconter deux vies, deux histoires qui s'entrecoupent à l'occasion de rencontres. J'ai aimé ce ton intimiste, franc. Maud ne minaude pas, elle se questionne. Même si, je l'avoue, à un moment, j'aurais bien aimé la secouer pour lui ouvrir les yeux sur la situation qu'elle vit avec son musicien. Cela met en lumière la complexité de nos émotions et sentiments, ou les œillères que l'on porte pour ne pas regarder la réalité en face.

En bref :

Tantôt bavardages impertinents, tantôt profondeur de la réflexion, j'ai apprécié cette pièce qui n'hésite pas à aborder la prostitution masculine, les relations à distance, les sentiments et le tumulte qu'ils engendrent. J'aurais apprécié voir un Maxime plus présent, exprimant davantage de lui-même.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire